GARCHES EVOLUTION, POUR TOUS CEUX QUI SOUHAITENT EN SAVOIR PLUS SUR LEUR CITE

Thèmes: Histoire, Société                                                                                                                                      Mardi 29 Mai 2018

GARCHES EVOLUTION, POUR TOUS CEUX QUI SOUHAITENT EN SAVOIR PLUS SUR LEUR CITE
par Monsieur Yves Bodin, Avocat Honoraire au Barreau de Paris et Maire Honoraire de Garches.

MOYEN-AGE

Au VIIe siècle Garches s’appelait Garziacus, c’est un petit village visité par le roi Dagobert Ier. C’était un lieu comportant un relief accidenté particulièrement adapté à la culture dont la vigne. Robert de Clermont, clerc de St Louis, fait construire à Garches une église dédiée à Saint Louis qui en plus est une paroisse qui évite aux Garchois de se rendre à St-Cloud tous les dimanches. Robert de Clermont était prêtre de l’abbaye de St-Germain et la paroisse relève de l’archevêché de Paris.

GRAND SIECLE

Au milieu du XVIIIe siècle, le roi s’installe à Versailles, proximité de Garches. Un Louvois, marquis de Barbezieux, achète le domaine où il pourra marier ses deux filles. Le château a disparu sans laisser de traces.

REVOLUTION

En 1780, un jeune curé, Prozelle, est nommé curé de Garches. Il est plein d’idées neuves. Il va prêter serment et il va organiser le culte de la déesse Raison. Il reste cependant très attaché à la religion catholique et très proche des villageois. Après le Concordat, c’est un autre prêtre qui sera nommé à Garches.

En 1800 le sieur Brezin reçoit de son père la charge de directeur de l’office de la monnaie. Il a fait le tour de France et s’avère particulièrement audacieux. Il construit et vend des canons. Napoléon le nommera directeur de l’arsenal. Il se retire à Garches, dans son domaine du Petit-Etang et en léguant ses biens  fait donation aux Hospices de Paris de son domaine considérable, à charge d’y construire une résidence pour les vieux travailleurs. Cet asile sera construit et ouvert à partir de 1825. Les bâtiments et ornements sont toujours en place.

LA BATAILLE DE BUZENVAL 19 janvier 1871 (voir conférence du 20 janvier 2004)

En 1870, la France déclare la guerre à la Prusse, l’Empereur part de Saint-Cloud pour Sedan. Les Allemands pénètrent en France et investissent Paris tout en ménageant le pont de Suresnes en raison de la puissance du Mont Valérien. Ils s’installent à Versailles et devant Garches (au domaine de la Marche). Garches sera occupée et pillée dès l’automne 1870. Les Garchois se réfugient à Paris pour la plupart, où règne la famine. Le gouvernement provisoire décide, sous la pression populaire, une sortie en direction de Versailles avec l’appui du Mont Valérien. Le 19 janvier 1871, cette sortie mal préparée est lancée, Elle aboutira à un échec sanglant car les soldats n’ont pu atteindre leurs objectifs, notamment Garches, à la limite de laquelle ont lieu les furieux combats de Buzenval. Les artilleries amies et ennemies détruisent Garches qui est très gravement détruite.

Les Garchois dont beaucoup n’ont d’autre refuge que leur maison de Garches, reviennent lorsque les armes se taisent et reconstruisent leur maison, après une période où la charité et la communauté de vie ont permis de survivre. La reconstruction est faite sans plan directeur et se fait donc au coup par coup : château ou maisonnette.

Cependant, le plus grave est la démolition de l’église Saint-Louis. Dès que possible, les négociations et les préparations de sa reconstruction seront entreprises avec un appui très général. Elle pourra être rendue au culte en 1875.

LA FIN DU 19è SIECLE

Les habitants de Garches sont essentiellement des agriculteurs qui exploitent des prés, des champs et des vignes. En 1885, le chemin de fer arrive à Garches (continuation de St-Cloud) et désormais en cette fin de XIXe siècle, Garches est à proximité de Paris et nombreux sont les Parisiens qui y viennent en touristes : domaine de St-Cloud, domaine de Villeneuve, bois de St-Cucufa.

Très vite, des terrains sont vendus et des maisons construites. Cette époque est économiquement en pointe et de nombreuses propriétés y sont aménagées (maisons de printemps). Ce mouvement de vente et de construction se poursuivra même pendant la guerre de 14-18 par laquelle la population de Garches sera très éprouvée (plusieurs centaines de morts).

PASTEUR ET LES TEMPS MODERNES

Le domaine de Villeneuve qui avait été ville impériale, Napoléon III y ayant résidé, a été très éprouvé par la bataille du 19 janvier 1871 et devient un espace relativement disponible dont le gouvernement de la République en attribuera une partie à Louis Pasteur. Ce dernier à cette époque achevait l’étude de la rage et ne disposait pas de locaux adéquats. Louis Pasteur s’y installe (il y mourra plus tard) et ses laboratoires avec lui, et ce à proximité de Garches. C’est là que l’institut Pasteur sera préservé grâce à son personnel pendant l’occupation allemande (1940-1944). Il se produit une véritable osmose entre le personnel de Pasteur avec Garches.

L’occupation allemande n’affectera pas de façon considérable la ville de Garches à l’exception de l’hôpital dont les Allemands prennent possession. En 1945, les Américains seront très présents à Garches.  Après la libération et les destructions, un grand souci de construction s’est emparé de la France. Garches n’y échappe pas et quatre grands domaines vont être construits (Lyauté, la Châtaigneraie, Mermoz et la Verboise) ; ils représentent à peu près la moitié de la surface de Garches et contribuent à donner à la ville un caractère de ville dortoir. Pourtant, les constructions individuelles, les jardins, les arbres et les fleurs ont subsisté à Garches ce qui lui a permis de conserver son aspect agréable.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.