UNE GUERRE CIVILE EN TROIS ACTES (1870-1914/18-1939/45)

Thème: Géopolitique, Histoire, Société                                                                                                              Mardi 8 décembre 2015.

UNE GUERRE CIVILE EN TROIS ACTES (1870-1914/18-1939/45)

slider_cdi_72par Madame Danièle CARSENAT, agrégée d’histoire.

 

INTRODUCTION

Si l’on considère l’ Europe comme un continent unique avec des tribus, on peut qualifier les trois derniers conflits majeurs qui ont touché la France, la guerre de 1870, la Grande Guerre et la seconde guerre mondiale, comme des guerres civiles. En France aucun historien n’a étudié ces conflits comme une continuité ou une guerre civile alors que par exemple au Japon on ne sépare pas les trois conflits. En 1914 le Maréchal Lyautey écrit « une guerre entre Européens est une guerre civile ».

I) Avant 1870  :

Avant 1870 l’enjeu des conflits était la domination de l’ Europe par une puissance ou une tribu, par exemple les Anglais avec la guerre de Cents ans, les Germains avec la domination de la famille Habsbourg ou les Français avec les guerres napoléoniennes. 

Durant l’Antiquité le Rhin marquait la césure entre le nord est de l’ Europe et les tribus dites barbares et le sud ouest colonisé par les Romains. L’ Empire de Charlemagne est divisé en 3 au traité de Verdun et le royaume de Lothaire sera un casus belli de 843 à 1945. Au Moyen Age la guerre de Cent ans (1337-1453) marque la domination anglaise en Europe. En marge des pertes dues aux batailles, l’ Occident perd 30% de sa population à cause de la grande peste de 1349. Ensuite on passe à la domination germanique avec les Habsbourg. L’ Empire de Charles Quint cerne la France. Les conflits européens se succèdent, guerre de Trente ans (1618-1648), les différentes guerres d’ Italie qui s’étendent de 1494 à 1859. Certains pays disparaissent tel la Pologne.

En 1648 est signé le Traité de Westphalie qui reste la référence pour désigner notre système international actuel basé sur l’ Etat-nation qui implique l’inviolabilité du territoire et l’importance des frontières. Puis l’ Europe est dominée par la France de Napoléon et ses grandes conquêtes. On arrive à une certaine stabilité en 1815 avec le Traité de Vienne. Il est intéressant de noter qu’au cours des siècles les armées de chaque puissance intégraient des combattants de différentes nationalités. Les légions romaines étaient multi-ethniques et les armées de Napoléon étaient composées pour un tiers d’étrangers. 

II) Les guerres modernes : le conflit de 1870.

Durant la seconde moitié du XIXème siècle, un triangle infernal composé de l’Allemagne,  la France et  la Grande Bretagne cherche à contrôler l’ Europe. Ce sont les trois grandes puissances économiques et militaires du continent. Avec la guerre de 1870 on entre dans une nouvelle ère du point de vue militaire, c’est la première guerre moderne, s’en suivront les deux grands conflits du XXème siècle.  

La guerre de 1870 implique la France et la Prusse mais de nombreux étrangers là encore participent au conflit, des Polonais, des Tchèques etc. Cette guerre est voulue par Bismarck qui souhaitait effacer le morcellement engendré par le Traité de Westphalie. Les Allemands étaient extrêmement bien préparés. Ils avaient développé de façon très efficace le renseignement et la propagande. Les combattants avaient bénéficié d’un excellent entraînement et étaient  bien équipés. Au contraire, les Français n’étaient pas prêts. Les états-majors étaient incompétents et,  par exemple,  les officiers n’avaient même pas de cartes car on n’avait pas prévu les combats sur le sol français. Les Allemands cherchent à affirmer leur suprématie en prenant l’Alsace-Lorraine et en défilant sur les Champs-Elysées. Par ailleurs, ils exigent une sorte de rançon de cinq milliards de francs or. On peut dire que cette guerre avec ses vols, crimes, viols… est la première guerre totale. Et Garches y a été presque entièrement détruite et pillée.
C’est  une guerre entre voisins. Peu à peu les nationalismes libertaires  deviennent  des nationalismes autoritaires et militaristes. On peut dire que dans l’oeuf Bismarck était le poussin Hitler. Le conflit de 1870 est la répétition générale de la guerre 14-18.    

III) L’apogée du patriotisme : la guerre 14-18.

Après la guerre de 1870, l’Europe connaît un clivage entre démocraties et régimes autoritaires. Cependant bien qu’il n’y ait pas d’homogénéité politique l’ Europe connaît un grand rayonnement culturel et intellectuel comme le montre l’exposition universelle de Paris ou la fondation du musée Guimet. A noter également qu’entre 1901 et 1913 sur 67 prix Nobels 64 sont Européens. La richesse est également européenne, l’industrie est florissante et 60% de l’or mondial est détenu par l’ Europe. L’ Europe est usine du monde.

Cependant l’ Europe des nations n’est pas achevée; des tensions existent et certaines régions posent problème comme l’Alsace-Lorraine ou la Pologne. Charles de Gaulle écrit « La guerre 14-18 est une révolution. L’ Europe est prête à en découdre et la France prête à la revanche ».

La guerre 14-18 éclate avec l’engrenage des alliances. Le bilan est terrible. La France perd 27% des jeunes 18-27 ans, 97000 Indigènes des colonies françaises sont tués et les pertes globales sont de 18,6 millions de morts. Par ailleurs, aucune étude ne donne les chiffres des pertes qualitatives lors des guerres mais il faut rappeler la mort de Charles Peguy, d’Alain Fournier, de Guillaume Apollinaire, Paul Lintier etc.

La première guerre mondiale présente un changement de paradigme, on ne cherche pas à vaincre mais à anéantir. C’est durant cette guerre qu’apparaissent les premiers gaz mortels à grande échelle, les massacres de masse avec les camps dans la nouvelle URSS et les génocides (génocide arménien). Lors de la  guerre 14-18, on cherche à placer l’ennemi dans un état de non-droit afin de justifier son extermination. Le patriotisme est omniprésent durant toute la guerre ainsi si on regarde les affiches publicitaires seules quelques affiches étrangères mentionnent qu’on se bat pour des valeurs comme la liberté ou le bien. On se bat avant tout pour sa patrie.

Dans la Grande Guerre,   l’ Europe perd la 1ère place dans le monde mais conserve encore une place de choix , ainsi en 1920 quand la Société des Nations est fondée, le siège social est à Genève alors que l’ ONU a son siège à New York. A la fin de la première guerre mondiale trois Empires disparaissent, l’ Autriche-Hongrie, la Russie et l’ Empire Ottoman, une nouvelle fois les frontières ne sont pas établies. On assiste aussi à la naissance du premier Etat totalitaire : l’ URSS. Finalement, on peut dire que la guerre 14-18 donne naissance aux totalitarismes d’avant 39-45.

 IV) Acmé des guerres civiles européennes : la guerre 39-45.

La seconde guerre mondiale peut être considérée comme l’acmé, c’est à dire le point extrême d’une tension, pour ce qui est de la période 1870-1945.

Comme en 1870, selon le résistant Yves Jaigu « 1940 fut une défaite de l’intelligence militaire et pas de l’esprit guerrier ». La collaboration fut un élément important de la durée de l’occupation. Il devient évident en 1945 que , pour stabiliser l’ Europe il faut empêcher la domination des uns par les autres et créer un espace démocratique de paix. En 1986, François Mitterrand dit « La France est ma patrie, l’ Europe est mon avenir ». L’espace européen est un moyen de lutter contre les guerres civiles qui ont jalonné l’histoire de l’ Europe. Déjà en 1870 Ernest Renan écrit « Une seule force au monde peut être capable de réparer le mal, c’est l’ Europe. »

 CONCLUSION

Si l’on fait le bilan de ces trois guerres civiles, la mort des héros paraît bien absurde et l’ Europe ne peut plus s’entre-tuer, les guerres civiles engendrant faiblesse et déclin. Malheureusement, au vu des tensions existant en Ukraine ou en ex-Yougoslavie, on peut se demander si les frontières sont réellement stabilisées. Au cours des dernières décennies nous avons changé d’échelle, nous sommes passés à de grande entités : Inde, Chine, Etats-Unis et Europe mais le problème des frontières n’est pas réglé.  

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>