« LA CROISIERE JAUNE » UNE ODYSSEE MODERNE ANIMEE PAR TEILHARD DE CHARDIN

Thème:Géographie-Société                                                                                         Mardi 25 Novembre 2014

 « LA CROISIERE JAUNE » UNE ODYSSEE MODERNE ANIMEE PAR TEILHARD DE CHARDIN

par Monsieur Remo Vescia, président honoraire du centre européen Teilhard.

Du printemps 1931 à l’automne 1932 a eu lieu une expédition à travers le continent asiatique appelée « La croisière jaune » qui part de deux points, Beyrouth et Pékin pour se rejoindre au centre de l’Asie reprenant l’ancienne route de la soie.

Cette expédition est avant tout le projet d’André Citroën industriel et innovateur du monde automobile. Cette « croisière jaune » s’entend sur 30000 kilomètres, durera 15 mois et réunira environ 70 personnes issues de divers horizons, un conservateur de musée (M.Aquin), un réalisateur, un célèbre photographe américain et plusieurs ingénieurs et mécaniciens, et c’est là tout le talent de Citroën qui a su, bien avant notre époque, créer un événement international mêlant à la fois l’innovation technologique, le commerce et l’attention médiatique. Citroën fait également appel en tant que géologue à Theilhard de Chardin, religieux et philosophe de son époque qui vivait en Chine.

La croisière jaune

André Citroën décida au début des années 1930, d’organiser une expédition à travers l’Asie qui lui permettrait entre autre de tester dans des conditions extrêmes ses auto-chenilles et par la suite de les perfectionner et de les promouvoir. Il faut souligner que dans les années 20 et 30 la France et particulièrement Citroën dominait l’industrie automobile en Europe mais aussi en Afrique et en Asie du fait des colonies. Mais « la croisière jaune  » n’est pas qu’une expédition commerciale et médiatique c’est aussi une recherche d’un ensemble de connaissances géologiques, botaniques et culturelles ainsi qu’une quête spirituelle.

Cette expédition connaîtra d’énormes difficultés techniques car les territoires à traverser sont extrêmement montagneux et dépourvus de route digne de ce nom, mais aussi des problèmes administratifs car la route initiale était supposée traverser l’ex-URSS qui refusa les autorisations. De ce fait l’expédition dû passer par des nations telles que l’Afghanistan ou le Tadjikistan qui étaient, en ce temps, très primitifs et bien différents de ce que l’on peut voir de nos jours seulement 80 ans plus tard. Il faut rappeler que l’expédition partie de Beyrouth doit traverser des déserts et celle partie de Pékin passer par l’Himalaya, ce sont autant de terrains accidentés et de conditions climatiques extrêmes. Finalement les deux groupes se rejoindront au centre de l’Asie, à l’ouest de la Chine.

L’expédition peut être appréhendée à travers trois manières :
-des photos
-un petit film de 15 minutes
-les éléments de connaissances de la relation à la Terre.

Après avoir visionné les photos et le film, intéressons nous à la pensée de Theilard de Chardin en relation avec cette expédition.

Theilard de Chardin et la croisière jaune

Theilard de Chardin a d’abord été réticent, étant déjà marginalisé dans son ordre, il a posé comme condition que ce soit son ordre qui lui donne l’autorisation de participer à cet événement. Finalement il sera du voyage en tant que géologue et expert de la Chine car il résida 20 ans dans ce pays.

Il dira que cette expédition bien que très éprouvante, lui permis de doubler ses connaissances sur la Chine. Il fera de très nombreux prélèvements géologiques, botaniques…, qui permettront d’accroître considérablement les connaissances sur l’Asie. Cette meilleure connaissance fera prendre conscience de la diversité de la création et de la nécessité de respecter cette création. Nous devons respect à la Terre pour y vivre en paix et en harmonie. Il est intéressant de voir que lors de son discours au parlement de Strasbourg, en novembre 2014, le Pape François  vient de rappeler notre responsabilité envers la Terre au sens écologique mais aussi au niveau social et humanitaire. L’Europe est porteuse et fondatrice de cette pensée humaniste que représente Theilard de Chardin.

Lors de la croisière jaune Theilard de Chardin, s’est retrouvé isolé spirituellement car aucun autre membre de l’expédition n’était catholique pratiquant, lui, jésuite, ne pouvait trouver de compagnon spirituel. Pourtant, les épreuves subies par ce groupe d’hommes isolés dans un continent hostile et quasi inconnu a permis de créer des liens particuliers. Ainsi, en janvier 1932, Theilard de Chardin célèbre une messe au milieu de ses camarades dans une petite église de Chine.

CONCLUSION

La croisière jaune était un projet pionnier en son temps imaginé et concrétisé par un homme, lui aussi innovateur dans son domaine, André Citroën. Elle permis de tester de nouvelles technologies mais aussi de donner une vision humaniste à une expédition internationale sur des terres presque inconnues à l’époque.

Un commentaire

  • F Huillet

    May 30, 2015

    Reply

    Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J'ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous. Bonne journée à tout le monde ! Fabienne Huillet neonmag.fr

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>