Sortie et visites à Meaux

Thème : Sortie – Visites  – Arts – Histoire                                                                                                                Vendredi 21 Novembre 2014

Sortie et visites à Meaux

par le CDI de Garches

Cette excellente journée d’automne a contribué au franc succès de ce déplacement au Pays de Meaux pour une trentaine de membres du CDI.

La matinée a été consacrée à la visite de la ville de Bossuet et notamment de la cité épiscopale et de la Cathédrale Saint Etienne.

L’après-midi, la visite guidée du Musée de la Grande Guerre nous a permis de redécouvrir les émotions de notre histoire 1914 – 1918. Divisés en 2 groupes, les adhérents ont particulièrement apprécié de bénéficier ainsi de la prestation de nos 2 guides.

Le Palais Episcopal.

Les parties les plus anciennes du Palais Episcopal dateraient des années 1160-1170 : la chapelle sur deux niveaux dont l’abside est visible depuis l’extérieur et les deus salles basses voûtées. La plus vaste est la salle capitulaire qui permettait aux chanoines de se réunir avant la construction du « Vieux Chapitre ». La seconde est la salle de l’officialité qui servait de tribunal ecclésiastique

Au début du XVIe siècle, l’évêque Guillaume Briçonnet fit édifier la tour d’entrée, représentative de l’époque Renaissance. Formée de briques et de pierres, elle permet d’accéder aux étages au moyen d’un plan incliné.

Au XVIIe siècle, sous l’évêque Dominique Séguier, la façade coté jardin et les grandes salles du premier étage ont été aménagées  et la peinture de la chapelle haute confiée au peintre meldois Jean Senelle.

Depuis 1927, le musée Bossuet y est installé. Ses collections réunissent des peintures du XVIe au XIXe siècle. Le Palais Episcopal est classé au titre des monuments historiques depuis 1862.

En savoir plus : http://www.balades-en-brie.com/brie/meaux/palais-episcopal.html

La Cathédrale Saint-Etienne.

La cathédrale Saint-Etienne de Meaux est un remarquable édifice gothique, mesurant 85 mètres de long. Les 3 portails de sa façade ouest sont surmontés d’une rosace flamboyante et de deux tours dont seule la tour nord est achevée ; l’autre, en bois, devait être provisoire. Elle porte aujourd’hui encore le nom de Tour noire.

Les sculptures des tympans racontent la vie de Saint Jean Baptiste au nord, celle de la vierge au sud, le portail central évoque le Jugement dernier. Les portails du transept sont dédiés à Saint-Etienne.

A l’intérieur, la luminosité et l’élancement de l’édifice impressionnent. Son chantier de construction a souvent été interrompu par des crises ou des guerres, il s’est étalé sur 350 ans, intégrant les évolutions de l’art gothique : le style de la fin du XIIe siècle au début de la nef coté transept, le style rayonnant du milieu du XIIIe siècle dans le chœur, le style flamboyant des XIV et XVe siècles à l’extrémité ouest de la nef.

L’édifice est classé au titre des monuments historiques depuis 1840.

En savoir plus : http://www.balades-en-brie.com/brie/meaux/cathedrale-saint-etienne.html

Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux.

Conçu par l’architecte Christophe Lab, le bâtiment de 7 000 m² affirme son horizontalité face à l’élévation du Monument américain.

Fort d’une collection unique en Europe, le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux propose une vision nouvelle du premier conflit mondial (1914-1918), à travers une scénographie innovante illustrant les grandes mutations et bouleversements de la société qui en ont découlé. Un musée d’histoire et de société, pour découvrir des épreuves passées, mieux comprendre la société d’aujourd’hui et construire le monde de demain.

Il propose une immersion dans l’Histoire. Le visiteur quitte le monde actuel pour être plongé dans les années 1870, époque des premières tensions (La perte de l’Alsace-Moselle et la naissance d’un esprit de revanche, les rivalités maritimes, coloniales et économiques, la séparation en deux blocs, la course aux armements…) qui ont contribué au déclenchement de la Première Guerre mondiale, jusqu’en 1939 à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

De 1870 à 1914 : la naissance de l’esprit de revanche chez les Français, et les mentalités d’avant guerre.

De 1914 à 1918 : Marne 14, les tranchées, Marne 18, le début de la fin et la victoire.

De 1918 à 1939 : les illusions de la victoire et la construction de la mémoire.

Accompagnés de deux guides nos deux groupes de visiteurs ont ainsi parcouru les espaces thématiques, permettant de comprendre tous les aspects du conflit :

Guerre nouvelle : évolution des technologies comme l’artillerie, le camouflage, les communications, les équipements,

Mobilisation totale : engagement de l’ensemble des populations dans l’effort de guerre,

Femme et société : place et rôle décisif des femmes dans le conflit,

La tranchée au quotidien : vie des millions d’hommes dans les tranchées,

Tactique et stratégie : évolution des enjeux stratégiques et portraits d’hommes qui les élaborent

Corps et souffrance : extrême violence de cette guerre de tranchées et des avancées scientifiques qui en découlent,

Vivre loin : quotidien et souffrances des prisonniers et des populations vivant en territoires occupés,

Mondialisation : jeu des alliances et implication des empires coloniaux,

Du Bled à la tranchée : participation au conflit des hommes des colonies et protectorats français,

Les Etats-Unis d’Amérique : reconstitution d’un camp américain et importance du corps expéditionnaire américain dans la victoire finale.

A l’issue de cette visite de plus de 2 heures, chacun d’entre nous évoquait une possible seconde visite, convaincu du contenu exceptionnel de ce musée.

En savoir plus : http://www.museedelagrandeguerre.eu/

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>